Biarritz logo
Création de l'association BO Terroir

Le Pays Basque et le Sud des Landes sont des terres au terroir riche. Vivier de spécialités culinaires, on compte pas moins de 13 produits labélisés AOP, AOC, Label Rouge, IGP dont l’Ossau Irraty, le Jambon de Bayonne, les vins Irouléguy, le Porc de Kintoa, les Kiwis de l’Adour, etc.

Le rugby vit depuis toujours autour des valeurs d’authenticité et du plaisir de partager, telle une fête épicurienne. Il paraissait naturel de réunir les acteurs du secteur agroalimentaire du territoire et de les fédérer derrière la cause de la formation du rugby local en finançant en partie l’association BO Rugby.

BO Terroir est donc une association de loi 1901 qui a été créée en juin 2019 et qui rassemble les acteurs de cette filière agroalimentaire. Elle a pour but de promouvoir cette filière, via des événements dédiés au supporters et aux partenaires du Club, et de soutenir financièrement la formation Biarrote.

Yves Audo, Président de l’association BO Terroir, ainsi que les trois autres membres fondateurs, Pascal Ondarts, Hôtelier-restaurateur et ancien joueur du Biarritz Olympique,  Christian Coeuveillé, Président Le Helder Gourmet et ancien joueur du Biarritz Olympique et Jean-Marc Martin, Président Ducres SA, étaient réunis ce matin au Royalty pour la première assemblée générale.

 

Si vous êtes professionnel de la filière agroalimentaire, vous pouvez rejoindre le BO Terroir en contactant le 05 59 01 64 71.

Autres nouvelles

J1 Conférence de presse avant Aurillac / Biarritz

Nicolas NADAU, Yohann ARTRU et Leroy HOUSTON étaient aujourd'hui en conférence de presse pour parler du premier déplacement de la saison à Aurillac (Dimanche 25 août à 14H25 au Stade Jean Alric) 

 

Nicolas NADAU:  "Etat d'esprit hors norme de la part des joueurs. Il y a un réel appétit, un réel engouement de la part de l'équipe. On a travaillé sur la qualité, dans des situations extrêmes: dans le jeu, avec des enchainements très durs. Cela nous permet d'être plus précis et plus engagé.  "

 

Yohann ARTRU : "On a l'habitude de cette équipe d'Aurillac, on sait que c'est du lourd. A nous de se lâcher, on n'a rien à perdre. On a une belle équipe, aucune raison de faire un complexe d'infériorité. On va s'envoyer un maximum. " 

 

Leroy HOUSTON :  "C'est le premier match de la saison, avec une équipe très physique en face. Ça va être difficile, mais on s'est préparé pour ça. L'équipe est prête !  "

 

Retrouvez l'intégralité de la conférence en cliquant ici. 

 

 

Vidéo : bêtisier #1

Pour bien commencer la semaine, quoi de mieux qu'un petit bêtisier de début de saison ? 🤣
 
Bon courage à nos #BOys pour leur grosse semaine d'entraînement à Saint Jean de Luz avant le déplacement à Aurillac. 👊💥
 
Aupa BO ! 🔴⚪️
 

Planning de la semaine

En raison du G7, les #BOys s'entraîneront cette semaine au Stade du Pavillon Bleu, à Saint Jean de Luz. Ils prépareront la première journée de ProD2 avec un déplacement à Aurillac le dimanche 25 août 2019, à 14H25. Le SJLO permet donc à nos biarrots de préparer au mieux ce premier match de championnat ! Un grand merci à eux ! 

 

Lundi 19 août à partir de 15H00 : séance rugby

Mardi 20 août à partir de 15H00 : séance rugby

Jeudi 22 août de 11H00 à 12H00 : séance rugby

Jeudi 22 août à 12H15 : conférence de presse (lieu à confirmer / à suivre en direct sur facebook)

 

Merci à tous nos supporters faisant le déplacement ! Votre équipe compte sur vous !

 

Aupa BO 

 

 

S'inscrire à la Newsletter

Formulaire

Partenaires

<p>Fournisseurs officiels</p>

partner.namepartner.name

<p>Partenaires officiels</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name

<p data-pm-slice="1 1 []">Partenaire</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name