Biarritz logo
J10 Biarritz/Provence : le programme des animations

Retrouvez le programme des animations pour la rencontre entre le Biarritz Olympique Pays Basque et Provence Rugby, à l'occasion de la 10ème journée de PRO D2. Nous vous donnons rendez-vous le vendredi 2 novembre 2018 à partir de 18h30 à Aguiléra.

 

N'oubliez pas de réserver votre billet en cliquant ici . 1 billet acheté pour Provence, 2 offerts pour Carcassonne. Profitez-en ! 

 

Cette année, pour célébrer le centenaire de l’armistice de la 1ère Guerre Mondiale, la Ligue Nationale de Rugby a décidé de prendre part à l’action du Bleuet de France de manière officielle, en signant une convention avec l’ONACVG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre) et l’ONBF (Œuvre Nationale du Bleuet de France) qui dépendent du Ministère des Armées. Etroitement lié avec le rugby, leur principal objectif est d’harmoniser le dispositif de ce soutien sur un weekend type et pour toutes les rencontres qui ont lieu à cette date.

C’est pourquoi, pour cette rencontre, nos #BOys porteront un bleuet sur le maillot. 

   

Le programme de la journée 

 

Aguiléra se métamorphose aux sons et aux couleurs d’Halloween ! À vos déguisements chers supporters et surtout, ouvrez l’oeil ! 

 

18h30 : Ouverture d'Aguiléra avec zone de palpation 

19h00 : Un château gonflable hanté sera à votre disposition sur le parvis de la Tribune Blanco 

19h30 : Ouverture des portes du stade

 

Sur le terrain : spectacle de magicien

 

20h30 : Début de la rencontre Biarritz / Provence

Le coup d'envoi fictif sera donné par Bernard Minvielle, le président de Salies de Béarn Rugby (RCB), le président du BOPB Jean-Baptiste Aldigé, et également Henri Roux, président de Provence Rugby. 

 

21h15 : Mi-temps 

Comme d'habitude, le jeu de l'abonné du match aura lieu à la mi-temps. 

Le RCB participera également au Challenge des Clubs Amateurs, avec le joueur le plus rapide, la passe et le coup de pied le plus loin. 

 

22h00 : Fin du match

Venez faire la fête sur le parvis de la Tribune S.Blanco, avec les buvettes, la bodega, les Food Trucks et le DJ, dans une ambiance effrayante ! 

 

Informations pratiques 

 

Le Koxk' : le moyen de paiement du Biarritz Olympique Pays Basque

Il s'agit du moyen de paiement du Biarritz Olympique Pays Basque au Stade Aguiléra.

4 distributeurs sont maintenant disponibles tout autour du stade pour un service rapide et efficace. 

Chaque Koxk' a une valeur de 3 €, et est sécable en deux parties, pour une valeur de 1,50 € chacune.

Cliquez ici pour plus d'informations. 

 

Les Food Trucks

Cette année, une dizaine de food trucks sont installés chaque match à Aguiléra, sur l'esplanade de la Tribune Blanco. 

Des fish and chip, taloas traditionnels, spécialités mexicaines, empanadas, galettes bretonnes, burgers, saucisses recette sud-africaine,... vous sont proposés.

Un service de restauration de qualité, varié et pour tous les goûts !

 

Boutique

La boutique d'Aguiléra est ouverte les jours de match. Alors venez vous habiller aux couleurs de votre équipe. Tous en Rouge et Blanc ! 

 

Le barber shop

Cette saison, le Biarritz Olympique Pays Basque vous propose un service unique : un service de barbier en direct du stade Aguiléra !!

Messieurs, vous avez envie d'une coiffure ou d'une coupe stylée et branchée, tout en regardant un match de rugby ? Alors venez profiter de l'expertise de Madame Moustache  directement à Aguiléra. Plus d'information en cliquant ici

 

 

AUPA BO 🔴⚪️

 

Autres nouvelles

La compo ! 

Les Espoirs - La Trattoria Pizzeria des Arceaux - rencontrent la Section Paloise pour leur première journée de championnat. 

À gagner : un maillot de l'an dernier ! Ne manquez pas le jeu des Espoirs : La pesée du 8.

N'oubliez pas vos pièces de monnaie pour participer ;) 

 

Chers supporters,

 

En raison des conditions sanitaires exceptionnelles, la préfecture des Pyrénées Atlantiques a délivré un arrêté, bouleversant l’organisation de la rencontre face à Béziers.

 

Ainsi, merci de prendre en compte les mesures suivantes :

  • Les supporters situés en TRIBUNE BLANCO A devront arriver à 20h, par l’allée du tennis.
  • Les supporters situés en TRIBUNE BLANCO B devront arriver à 20h30, par l’entrée rue Cino Del Duca.
  • Les supporters situés en TRIBUNE BLANCO C devront arriver à 20h, par l’entrée rue Cino Del Duca.
  • Les supporters situés en GRADINS devront arriver à 20h30, par l’allée du tennis.
  • Les supporters situés en KAMPF OUEST devront arriver à 20h par le portail OUEST.
  • Les supporters situés en KAMPF EST devront arriver à 20h par le portail EST (Musée du BO).
  • Les supporters situés en KAMPF CENTRALE devront arriver à 20h30 par le portail OUEST ou le portail EST (Musée du BO).

 

Aussi, notez que :

  • Les buvettes et services de restauration (foodtrucks) feront exclusivement du service dans le stade. Des vendeurs ambulants vous porteront de quoi vous désaltérer et vous restaurer directement à votre place.
  • Bien évidemment, les KOXKs rouge 2019/2020 sont encore valables, et les nouveaux seront en circulation.
  • Billetterie aux guichets du stade fermée le jour du match à partir de 18h. Privilégiez la billetterie en ligne : www.billetterie-bopb.fr

 

Nous vous remercions de continuer vos efforts pour le port du masque, les distances de sécurité dans les files d’attentes et de limiter vos déplacements.

 

La période est délicate pour tout le monde et nous vous remercions sincèrement de votre compréhension.

 

À très vite !

Biarritz n’a pas su s’imposer ce dimanche à Sapiac.

 

Pourtant, cette rencontre avait si bien commencé : le jeune Kerman Aurrekoetxea aplatissait un essai, Gilles Bosch marquait à trois reprises et Johnny Dyer clôturait le tout par un second essai. Menant de 12 points à la mi-temps, nos Boys n’ont pas vu venir les Montalbanais et ont encaissé une pénalité et un essai consécutifs durant les premières minutes du second temps de jeu. Ce à quoi Steeve Barry répondait en suivant en passant la ligne d’en-but adverse. Les Boys, pensant que le plus dur était derrière eux, se sont sans doute un peu relâchés. Après avoir essuyé quatre pénalités de l’équipe adverse, les rouges et blancs n’ont pu que s’incliner face à Montauban, qui remporte ce second match de championnat à seulement trois petits points.

 

Mais, comme l’a dit un de nos chers supporters : « on apprend autant des victoires que des défaites. »

S'inscrire à la Newsletter

Formulaire

Partenaires

<p>Fournisseurs officiels</p>

partner.namepartner.name

<p>Partenaires officiels</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name

<p data-pm-slice="1 1 []">Partenaire</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name