Biarritz logo
Les résultats du week-end

Retrouvez les résultats d'un week-end 100% BO :

 

Équipe professionnelle : victoire 28 - 24 contre le Stade Aurillacois à Aguiléra

Après un beau début de rencontre, de belles actions de jeu, du serieux et 3 essais inscrits par Lazzarotto, Elkington et Ravuetaki, les "Rouge et Blanc" ont vécu une deuxième mi-temps plus mitigée avec un manque d'humilité et de concentration. Les BOys conservent tout de même leur invincibilité à domicile, après 30 matchs sans une défaite à Aguiléra. Place maintenant à une semaine de repos avant le déplacement à Massy le vendredi 26 octobre.

Essais (3) : Lazzarotto, Elkington, Ravuetaki

Transformations (2) : M.Lucu

Pénalités (3) : M.Lucu

 

Espoirs : défaite 31 - 19 face aux Espoirs du Stade Aurillacois Cantal Auvergne

A l’occasion de la 4ème journée de championnat, l’équipe Espoirs du Biarritz Olympique Pays Basque recevait son homologue d’Aurillac.
Après un début de période difficile et un essai des cantaliens à la 5ème minute, le BO remettait la main sur la ballon et trouvait plusieurs brèches dans la défense adverse. Un manque d’efficacité ne permettait pas de concrétiser, jusqu’à ce que le centre Vergnaud transperce le rideau d'Aurillac et délivre une passe décisive à Tsouladze qui allait aplatir le premier essai des Basques dans cette rencontre. Bungaroo se chargeait de convertir l’essai. Le score ne bougeait plus jusqu’à la mi temps (7-7)
Le début de seconde période fût identique au début du match. Aurillac monopolisait le ballon jusqu’à mettre les Biarrots à la faute sur un ballon porté. Hirigoyen écopait d’un carton jaune et les Cantaliens profitaient de la supériorité numérique pour inscrire 2 essais coups sur coups et portaient le score à 7 à 21.
Le reste du match fût plus équilibré et la fin de rencontre permettait aux Biarrots de scorer par 2 fois (ANDRE et BUNGAROO) sur des mouvements d’envergures. 
Entre temps Aurillac transformait une pénalité ainsi qu’un essai en contre.
Score final : Biarritz 19 / Aurillac 31
Malgré la lourdeur du score, la fin de match a permit d’entrevoir le tempérament et tout le potentiel de cette équipe.
 
 
Le XV de départ : NUTSUBIDZE, MENA, ERDOCIO, SMIDT, BACKHOUSE, PLACINES, HIRIGOYEN(Cap), BERNAT, DONNADIEU(m), CHIBALIE(o), TSOULADZE, VERGNAUD, REDON, TERRADOT, BUNGAROO
 
Remplaçants : PUISSANT, ELOFF, BOMARD, CRASSUS, ETCHEVERRY, LOPEZ, ANDRE
 
Essais (3) : TSOULADZE 30’   ANDRE        75’BUNGAROO   80’
Transformations (2) : BUNGAROO

 

Crabos : victoire 31-12 contre Tarbes avec le bonus offensif

Après une première mi-temps équilibrée où chaque équipe aura sa période de domination, le score sera de 12-12 grâce à un magnifique essai des biarrots juste avant la mi-temps. Profitant du vent, les "Rouge et Blanc" feront une seconde mi-temps accomplie, mais manqueront plusieurs fois de réalisme. Malgré tout, les Biarrots continueront à produire du jeu et finiront par être récompensés par 3 essais. Score final  31-12. De bonne augure avant un gros match test, samedi 20 octobre à Pau. 

Essais (5) : Delanoue (2), Etcheveste (2), Regnier (1)

Transformations (3) : Etcheverry (3) 

 

Cadets A : Défaite 32 - 31 face à Pau 

Défaite frustrante et rageante pour les Cadets 1.  Après 3 essais encaissés en contre sur des ballon tombés, ajoutés à une ligne de 3/4 fortement remaniée en raison de blessures, l’absence du buteur habituel et les crampes de son suppléant ont contraint un avant à tenter et malheureusement rater la transformation de la gagne sur leur 5ème essai en fin de match. Beaucoup de regrets pour les Cadets A, mais qui doivent continuer la tête haute. 

 

Cadets B : Lourde défaite 42 à 18 face à Pau

Le score est sévère pour les Cadets B, en raison de fautes trop nombreuses et surtout de la supériorité paloise, qui a fait la différence. 

Le prochain match des Cadets aura lieu à Tarbes.

 

Équipe féminine : 1er tournoi réussi avec 3 victoires sur 3 rencontres. Un grand bravo à elles ! 

 

Aupa BO ! 🔴

Autres nouvelles

La compo ! 

Les Espoirs - La Trattoria Pizzeria des Arceaux - rencontrent la Section Paloise pour leur première journée de championnat. 

À gagner : un maillot de l'an dernier ! Ne manquez pas le jeu des Espoirs : La pesée du 8.

N'oubliez pas vos pièces de monnaie pour participer ;) 

 

Chers supporters,

 

En raison des conditions sanitaires exceptionnelles, la préfecture des Pyrénées Atlantiques a délivré un arrêté, bouleversant l’organisation de la rencontre face à Béziers.

 

Ainsi, merci de prendre en compte les mesures suivantes :

  • Les supporters situés en TRIBUNE BLANCO A devront arriver à 20h, par l’allée du tennis.
  • Les supporters situés en TRIBUNE BLANCO B devront arriver à 20h30, par l’entrée rue Cino Del Duca.
  • Les supporters situés en TRIBUNE BLANCO C devront arriver à 20h, par l’entrée rue Cino Del Duca.
  • Les supporters situés en GRADINS devront arriver à 20h30, par l’allée du tennis.
  • Les supporters situés en KAMPF OUEST devront arriver à 20h par le portail OUEST.
  • Les supporters situés en KAMPF EST devront arriver à 20h par le portail EST (Musée du BO).
  • Les supporters situés en KAMPF CENTRALE devront arriver à 20h30 par le portail OUEST ou le portail EST (Musée du BO).

 

Aussi, notez que :

  • Les buvettes et services de restauration (foodtrucks) feront exclusivement du service dans le stade. Des vendeurs ambulants vous porteront de quoi vous désaltérer et vous restaurer directement à votre place.
  • Bien évidemment, les KOXKs rouge 2019/2020 sont encore valables, et les nouveaux seront en circulation.
  • Billetterie aux guichets du stade fermée le jour du match à partir de 18h. Privilégiez la billetterie en ligne : www.billetterie-bopb.fr

 

Nous vous remercions de continuer vos efforts pour le port du masque, les distances de sécurité dans les files d’attentes et de limiter vos déplacements.

 

La période est délicate pour tout le monde et nous vous remercions sincèrement de votre compréhension.

 

À très vite !

Biarritz n’a pas su s’imposer ce dimanche à Sapiac.

 

Pourtant, cette rencontre avait si bien commencé : le jeune Kerman Aurrekoetxea aplatissait un essai, Gilles Bosch marquait à trois reprises et Johnny Dyer clôturait le tout par un second essai. Menant de 12 points à la mi-temps, nos Boys n’ont pas vu venir les Montalbanais et ont encaissé une pénalité et un essai consécutifs durant les premières minutes du second temps de jeu. Ce à quoi Steeve Barry répondait en suivant en passant la ligne d’en-but adverse. Les Boys, pensant que le plus dur était derrière eux, se sont sans doute un peu relâchés. Après avoir essuyé quatre pénalités de l’équipe adverse, les rouges et blancs n’ont pu que s’incliner face à Montauban, qui remporte ce second match de championnat à seulement trois petits points.

 

Mais, comme l’a dit un de nos chers supporters : « on apprend autant des victoires que des défaites. »

S'inscrire à la Newsletter

Formulaire

Partenaires

<p>Fournisseurs officiels</p>

partner.namepartner.name

<p>Partenaires officiels</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name

<p data-pm-slice="1 1 []">Partenaire</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name