Biarritz logo
Les résultats du week-end

Retrouvez les résultats d'un week-end 100% BO :

 

Équipe professionnelle : Un match très positif pour les Rouge et Blanc qui se termine par une belle victoire sur le score de 29 à 13 ! Les #BOys ont su relever la tête et faire plaisir à leur public. 4 points qui font du bien au moral et au classement ! 

 

Le XV Biarrot : Thomas SYNAEGHEL, Clément MARTINEZ, Vakhtangi AKHOBADZE, Lucas DE CONINCK, Edwin HEWITT, Mathieu HIRIGOYEN, Adam KNIGHT, Bertrand GUIRY, Maxime LUCU (CAP), Ilian PERRAUX, Uwa TAWALO, Jo VAKACEGU, Théo DACHARY, Benoît LAZZAROTTO, Ximun LUCU

 

En renfort : Ronan CHAMBORD (52’), Guy MILLAR (53’), Filipe MANU (61’), Asier USARRAGA (69’), Gauthier DOUBRERE (70’), Tyrone ELKINGTON (61’), Yohann ARTRU (49’), Nephi LEATIGAGA (61’)

 

Essais : X.Lucu (46’) Dachary (60’) Leatigaga (71’)

Transformation :  Elkington (72)

Pénalités : M.Lucu (5’ 25’ 56’)

 

Espoirs : Victoire 29-21 face à La Rochelle, 1er de la poule

 

Après un premier bloc de championnat difficile et une semaine de régénération, les Espoirs recevaient l’équipe de La Rochelle, 1ère de la poule.

La tâche s’avérait compliquée, mais le groupe avait à coeur de montrer un autre visage, notamment à domicile.

 

D’entrée de jeu, les Biarrots monopolisaient le ballon sur de longues séquences et mettaient les Rochelais à la faute. Après 5 min, PEYRESBLANQUES trouvait la faille et BUNGAROO convertissait.

Biarritz concrétisait une nouvelle fois  par ETCHEVERRY après un bon travail de ses avants (10’). Les trois quarts n’étaient pas en reste, puisque TERRADOT aplatissait en coin suite à un beau mouvement de sa ligne arrière. 19 à 0 après la transformation de BUNGAROO.

 

Malgré un regain d’énergie de La Rochelle le score ne bougeait pas jusqu’à la mi temps.

 

L’entame de la seconde mi temps fut à l’avantage des Rochelais qui marquaient après ballon porté. Biarritz réagissait de suite avec un essai de ELOFF après une séquence de picks and go devant la ligne adverse. 26 à 7

Une baisse de régime permettait à La Rochelle de revenir au score par un essai de pénalité et une interception. Entre temps BUNGAROO convertissait une pénalité pour laisser les jaunes et noirs à 8 points.

 

Fin du match 29 à 21.

 

Par cette victoire, les Espoirs lancent parfaitement ce bloc de championnat. A confirmer le week end prochain, par un déplacement périlleux à TOULON. »

 

 

Le XV de départ : Baptiste ERDOCIO, Lucas PEYRESBLANQUES, Giorgi NUTSUBIDZE, Geronimo SMIDT, Heath BACKHOUSE, Max CRASSUS, Paul BOMARD, Sven BERNAT, Xan ETCHEVERRY (CAP), Yann CHIBALIE, Florian TERRADOT, Tom REDON, François VERGNAUD, Yon ANDRE, Kyran BUNGAROO

 

En renfort : Damien MENA, Hendre ELOFF, Tornike JALAGONIA, Sione ANGA'AELANGI, Théo DASSANCE, Gonzalo LOPEZ, Max CRASSUS 

 

Essais (4) : Peyresblanques (5’) Etcheverry (14’) Terradot (22’) Eloff (48’)

Transformations (3) :  Bungaroo (5’ 22’ 48’)

Pénalité (1) : Bungaroo ( 70’)

 

Crabos : Défaite 24 à 15 face à Dax

 

Face à une belle équipe dacquoise, les jeunes biarrots sont passés totalement à côté de leur match. Alors qu’ils avaient réalisé une excellente entame qui les voyait mener 10 à 3, les biarrots vont sortir du match par excès d’individualisme à l’image du cadeau fait en début de seconde période à des dacquois qui n’en demandaient pas tant. Courant après le score, les « Rouge et Blanc » reviendront à 2 points mais un manque de lucidité ne leurs permettra pas de passer devant. Ils prendront même un essai en contre qui les privera de bonus défensif. Un match décevant, qu’il faudra vite corriger avant le derby de samedi prochain face à Bayonne. 

 

Prochain match : samedi 10 novembre contre Bayonne au Bendern d’Aguiléra à 15h00.

 

Essais (2) : Bomard, collectif

Transformation (1) : Figeac  

Pénalité (1) : Figeac

 

Cadets A (Gaudermen) : Défaite 53 à 07 

Les cadets n’ont jamais été en mesure de rivaliser physiquement face à une très belle équipe de Bègles qui a dominé notre équipe dans tous les secteurs de jeu. 

 

Le prochain match des cadets 1ère année aura lieu samedi 10 novembre à Périgueux .

 

Cadets B (Alamercery): Défaite 36 à 24

Après avoir été mené 29 à 09 , nos cadets sont revenus 24 à 29 à 5 minutes de la fin du match mais malheureusement ils encaissent un dernier essai qui leurs enlève un bonus défensif qui aurait été mérité . 

 

Le prochain match des cadets 2ème année aura lieu samedi 10 novembre  à Vannes        

 

 

Aupa BO ! 🔴⚪

Autres nouvelles

Création de l'association BO Terroir

Le Pays Basque et le Sud des Landes sont des terres au terroir riche. Vivier de spécialités culinaires, on compte pas moins de 13 produits labélisés AOP, AOC, Label Rouge, IGP dont l’Ossau Irraty, le Jambon de Bayonne, les vins Irouléguy, le Porc de Kintoa, les Kiwis de l’Adour, etc.

Le rugby vit depuis toujours autour des valeurs d’authenticité et du plaisir de partager, telle une fête épicurienne. Il paraissait naturel de réunir les acteurs du secteur agroalimentaire du territoire et de les fédérer derrière la cause de la formation du rugby local en finançant en partie l’association BO Rugby.

BO Terroir est donc une association de loi 1901 qui a été créée en juin 2019 et qui rassemble les acteurs de cette filière agroalimentaire. Elle a pour but de promouvoir cette filière, via des événements dédiés au supporters et aux partenaires du Club, et de soutenir financièrement la formation Biarrote.

Yves Audo, Président de l’association BO Terroir, ainsi que les trois autres membres fondateurs, Pascal Ondarts, Hôtelier-restaurateur et ancien joueur du Biarritz Olympique,  Christian Coeuveillé, Président Le Helder Gourmet et ancien joueur du Biarritz Olympique et Jean-Marc Martin, Président Ducres SA, étaient réunis ce matin au Royalty pour la première assemblée générale.

 

Si vous êtes professionnel de la filière agroalimentaire, vous pouvez rejoindre le BO Terroir en contactant le 05 59 01 64 71.

Les BOys en stage de cohésion

Les BOys du Biarritz Olympique Pays Basque sont actuellement en stage de cohésion dans les Pyrénées, à Gavarnie !

 

Ces trois jours permettront au groupe de se souder et d'apprendre à sa connaître, avant d'entamer la saison 2019/2020 !

 

Ils seront de retour vendredi dans l'après-midi.

 

Aupa BO !

Bienvenue James Hart !

Retour au pays pour James Hart, après avoir passé deux saisons au Munster ! 🍀

Bienvenue à lui dans la #BOfamily !

James Hart
🎂 27 ans
🏉 179 cm
⚖️ 82 kg
🖊 2022
🏟 Munster (Irlande)


Aupa BO 🔴⚪️

 

S'inscrire à la Newsletter

Formulaire

Partenaires

<p>Fournisseurs officiels</p>

partner.namepartner.name

<p>Partenaires officiels</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name

<p data-pm-slice="1 1 []">Partenaire</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name