Biarritz logo
Les résultats du week-end

Retrouvez les résultats d'un week-end 100% BO :

 

Équipe professionnelle : Défaite 31-15 face au SA XV Charente Rugby

 

Le XV Biarrot : Thomas SYNAEGHEL, Ronan CHAMBORD, Vakhtangi AKHOBADZE, Lucas DE CONINCK, Edwin HEWITT, Mathieu HIRIGOYEN, Adam KNIGHT, Bertrand GUIRY, Maxime LUCU (CAP), Ilian PERRAUX, Yohann ARTRU, Jo VAKACEGU, Théo DACHARY, Benoît LAZZAROTTO, Ximun LUCU

 

En renfort : Clément MARTINEZ (55’), Guy MILLAR (55’) , Jean-Baptiste SINGER (62’), Filipe MANU (55’), Gauthier DOUBRERE (77’), Luke BURTON (60’), François VERGNAUD (50’), Nephi LEATIGAGA (62’)

 

  • Pénalité : M.Lucu (6’ 19’ 24’ 47’ 55’)
  • Carton jaune : Leatigaga (78’)

 

Espoirs : Défaite 31-20 face au RC Toulon

 

Après une mauvaise entame de match et un essai encaissé à la 2ème minute de jeu, les Espoirs remettent la main sur le ballon et proposent de belles séquelles offensives, qui seront concrétisées par un essai transformé et une pénalité. 

 

Malgré un bon début de seconde période, c’est Toulon qui score en premier et qui rajoute deux essais à son équipe. 

 

Les Biarrots n'ont jamais rien lâcher, toujours à la recherche du bonus défensif. À 15 minutes de la fin du match, ils sont récompensés par un essai transformé. Malheureusement Toulon remarque un essai grâce à un ballon porté. Les basques remettent la main sur le ballon durant les 10 dernières minutes et campent dans les 22m adverses, mais le manque de maitrise et la bonne défense de Toulon ne permettent pas aux Rouge et Blanc de marquer.

 

Les Espoirs progressent à l'extérieur, avec une nette amélioration dans les secteurs offensifs et défensifs. Ils sont sur le bon chemin...

 

Le XV de départ :  Giorgi NUTSUBIDZE, Thomas PUISSANT, Hendrik ELOFF, Geronimo SMIDT, Heath BACKHOUSE, Sione ANGA'AELANGI, Sven BERNAT, Tornike JALAGONIA, Xan ETCHEVERRY (CAP), Yann CHIBALIE, Florian TERRADOT, Tom REDON, Gonzalo LOPEZ, Iban TSOULADZE, Thomas CARASSUS

 

En renfort : Damien MENA, Baptiste ERDOCIO, Paul BOMARD, Maxime CRASSUS, Théo DASSANCE, Kyran BUNGAROO, Mikel BARRAGUE, Julien LE BONNEC

 

Essais (2) : Backhouse, Lopez

Transformations (2) :  Carassus

Pénalité (2) : Carassus

 

Crabos : Défaite 3-15 face à Bayonne

 

Face à nos voisins bayonnais invaincus, les biarrots auront mené un beau et sérieux combat. Débutants tambour battant, ils feront pendant près de 20 minutes le siège de la ligne bayonnaise. Manquant d’efficacité et non récompensés face aux fautes à répétition bayonnaises, ils ne mèneront que 3-0 à la mi-temps. 

 

Les bayonnais réaliseront une meilleure entame en seconde période et égaliseront vite. Les jeunes biarrots auront alors une magnifique réaction mais malheureusement, toujours par manque de réalisme, louperont 3 occasions nettes. De plus, sur leur première incursion, les bayonnais marqueront un essai transformé. 

 

Si le dernier essai est anecdotique, l’ensemble du staff est satisfait de la composition du groupe, qui méritait beaucoup mieux. Aucun doute qu’ils seront très rapidement récompensés de leur investissement. 

 

Prochain match : samedi 24 novembre à Bordeaux.

 

Pénalité (1) : Figeac

 

Cadets A (Gaudermen) : Victoire à Périgueux 11 - 17

Malgré une première demi-heure de jeu difficile, nos joueurs ont su faire le dos rond en n’encaissant que 6 points. Ils parviennent même à marquer un essai juste avant la mi-temps pour mener 6-7. Cet essai a donné de la confiance à l’équipe, avec un essai supplémentaire en seconde période. La fin du match a été plus compliquée pour les Cadets 1 avec un essai collectif de Périgueux. Les jeunes biarrots ont su résister aux dernières offensives de leurs adversaire pour l’emporter.

 

Le prochain match des cadets 1ère année aura lieu samedi 17 novembre à l’Hippodrome des Fleurs contre l’Aviron Bayonnais.

 

Cadets B (Alamercery): Victoire à Vannes 3-8 

Face à une belle équipe de Vannes, nos Cadets B ont su répondre présent défensivement, ce qui leurs a permis de mener 0-5 à la mi-temps. En seconde période, les jeunes basques ont été courageux et solidaires en défense pour tenir le résultat et obtenir une dernière pénalité pour clôturer le match sur le score de 3-8.

 

Le prochain match des cadets 2ème année aura lieu samedi 17 novembre au Bendern d’Aguilera contre l’Aviron Bayonnais.         

 

 

Aupa BO ! 🔴⚪

 

 

Autres nouvelles

Création de l'association BO Terroir

Le Pays Basque et le Sud des Landes sont des terres au terroir riche. Vivier de spécialités culinaires, on compte pas moins de 13 produits labélisés AOP, AOC, Label Rouge, IGP dont l’Ossau Irraty, le Jambon de Bayonne, les vins Irouléguy, le Porc de Kintoa, les Kiwis de l’Adour, etc.

Le rugby vit depuis toujours autour des valeurs d’authenticité et du plaisir de partager, telle une fête épicurienne. Il paraissait naturel de réunir les acteurs du secteur agroalimentaire du territoire et de les fédérer derrière la cause de la formation du rugby local en finançant en partie l’association BO Rugby.

BO Terroir est donc une association de loi 1901 qui a été créée en juin 2019 et qui rassemble les acteurs de cette filière agroalimentaire. Elle a pour but de promouvoir cette filière, via des événements dédiés au supporters et aux partenaires du Club, et de soutenir financièrement la formation Biarrote.

Yves Audo, Président de l’association BO Terroir, ainsi que les trois autres membres fondateurs, Pascal Ondarts, Hôtelier-restaurateur et ancien joueur du Biarritz Olympique,  Christian Coeuveillé, Président Le Helder Gourmet et ancien joueur du Biarritz Olympique et Jean-Marc Martin, Président Ducres SA, étaient réunis ce matin au Royalty pour la première assemblée générale.

 

Si vous êtes professionnel de la filière agroalimentaire, vous pouvez rejoindre le BO Terroir en contactant le 05 59 01 64 71.

Les BOys en stage de cohésion

Les BOys du Biarritz Olympique Pays Basque sont actuellement en stage de cohésion dans les Pyrénées, à Gavarnie !

 

Ces trois jours permettront au groupe de se souder et d'apprendre à sa connaître, avant d'entamer la saison 2019/2020 !

 

Ils seront de retour vendredi dans l'après-midi.

 

Aupa BO !

Bienvenue James Hart !

Retour au pays pour James Hart, après avoir passé deux saisons au Munster ! 🍀

Bienvenue à lui dans la #BOfamily !

James Hart
🎂 27 ans
🏉 179 cm
⚖️ 82 kg
🖊 2022
🏟 Munster (Irlande)


Aupa BO 🔴⚪️

 

S'inscrire à la Newsletter

Formulaire

Partenaires

<p>Fournisseurs officiels</p>

partner.namepartner.name

<p>Partenaires officiels</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name

<p data-pm-slice="1 1 []">Partenaire</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name