Biarritz logo
Les résultats du week-end

Retrouvez les résultats d'un week-end 100% BO :

 

Équipe professionnelle : Victoire des Rouge et Blanc sur le score de 21 à 16.

Le XV Biarrot : Thomas SYNAEGHEL, Clément MARTINEZ, Vakhtangi AKHOBADZE, Lucas DE CONINCK, Edwin HEWITT, Bertrand GUIRY (CAP), Adam KNIGHT, Filipe MANU, Gauthier DOUBRERE, Tyrone ELKINGTON, Yohann ARTRU, Jo VAKACEGU, Théo DACHARY, Benoît LAZZAROTTO, Ximun LUCU

En renfort : Sione ANGA’AELANGI (53’), Johann LOURDELET (53’), Johan ALIOUAT (40’), Asier USARRAGA (53’), Xan ETCHEVERRY (61’), Luke BURTON (19’), Uwa TAWALO (30’), Guy MILLAR (35’)

  • Essais : Hewitt (19’) Knight (63’)
  • Transformations : Elkington (20’) 
  • Pénalités : Elkington (5’ 33’ 56’ )
  • Cartons jaune : Synaeghel (35’) Aliouat (63’)

Prochain match : vendredi 30 novembre à 20h30 à Oyonnax

 

Espoirs : Défaite 23-27 face à l’Aviron Bayonnais

Le début du match est à l’initiative des Biarrots qui monopolisent le ballon sur de longues séquences mais n’arrivent pas à concrétiser, la faute à une bonne défense bayonnaise.

Sur un contre, les ciel et blancs marquent un essai et mènent 7 puis 10 à 0 après une pénalité convertie. Après un long arrêt (suite à une blessure d'un joueur bayonnais), Biarritz concrétise enfin grâce à Alexandre NICOUÉ. Thomas CARASSUS convertit pour revenir à 7 à 10.

Le score à la mi-temps évolue à 7 à 13 pour Bayonne.

Les espoirs du BO repartent tambour battant et scorent d’entrée par Sven BERNAT, une nouvelle fois converti par Thomas CARASSUS : 14 à 13. Les biarrots font le break grâce à 3 pénalités de Thomas CARASSUS, ce qui porte le score à 23 à 13.

Malheureusement sur un énième temps fort de Biarritz, Bayonne intercepte et va marquer sous les poteaux: 23 à 20. Les Bayonnais doublent la mise en marquant en toute fin de match l’essai de la victoire. Félicitations à eux qui réussissent le coup parfait à l’extérieur.

Beaucoup d’intentions du côté biarrot mais un manque de lucidité en fin de match qui ne permet pas de valider une victoire qui nous tendait les bras.

 

Le XV de départ :  Baptiste ERDOCIO, Damien MENA, Giorgi NUTSUBIDZE, Geronimo SMIDT, Heath BACKHOUSE, Sven BERNAT, Mathieu HIRIGOYEN (CAP), Tornike JALAGONIA, Théo DASSANCE, Ilian PERRAUX, Alexandre NICOUE, Gonzalo LOPEZ, François VERGNAUD, Florian TERRADOT,  Thomas CARASSUS

En renfort : Lucas PEYRESBLANQUES, Julien LE BONNEC, Mikel BARRAGUE, Paul BOMARD, Aurélien DONNADIEU, Iban TSOULADZE, Yon ANDRE

 

  • Essais : Nicoué (35’) Bernat (41’)
  • Transformations : Carassus (35' 41’) 
  • Pénalités : Carassus (51’ 53’ 65’ )

Prochain match : samedi 24 novembre à 16h00 à Perpignan

 

Crabos : week-end de repos

Prochain match : samedi 24 novembre à 15h00 à Bègles

 

Cadets B (Gaudermen) : Défaite 15 à 25 face à l’Aviron Bayonnais 

Les biarrots n’ont rien à se reprocher face à une équipe Bayonnaise supérieure physiquement. Les Rouge et Blanc ont fait preuve d’une belle débauche d’énergie pour mettre sous pression les joueurs de l’Aviron, ce qui leurs a permis de mener 15 à 12 à la mi-temps.

Le banc bayonnais a fait la différence en seconde période et les joueurs de l’aviron ont repris l’avantage: 20 à 15. Malgré tout, nos joueurs n’ont pas baissé les bras et sont restés pendant plus de 20 minutes dans les 22 mètres Bayonnais, échouant souvent près de la ligne d’essai mais sans pouvoir marquer en raison d’un déficit physique. 

Tous ces efforts ont laissé des traces et sur la dernière action du match, et la seule fois où l’Aviron revient dans le camp biarrot, nos joueurs épuisés encaissent un essai. 

Nos joueurs, qui ont frôlé la victoire, ne sont pas récompensés par leur sérieux, et perdent même le bonus défensif qui aurait été largement mérité.

Repos le week-end prochain

 

Cadets A (Alamercery): Victoire bonifiée 29 à 10 face à l’Aviron Bayonnais

Les biarrots ont surclassé les joueurs de l’Aviron Bayonnais dans tous les secteurs du jeu. Ils ont été supérieurs en conquête et dans le jeu de ligne des trois quarts. 

Ajouté à cela une défense agressive très bien organisée, les joueurs de l’Aviron ont été dominé et n’ont jamais été en mesure de rivaliser. 

 Repos le week-end prochain

 

Seniors féminines : victoire 35 à 7 contre Saint Palais

 

Aupa BO ! 🔴⚪

Autres nouvelles

La compo ! 

Les Espoirs - La Trattoria Pizzeria des Arceaux - rencontrent la Section Paloise pour leur première journée de championnat. 

À gagner : un maillot de l'an dernier ! Ne manquez pas le jeu des Espoirs : La pesée du 8.

N'oubliez pas vos pièces de monnaie pour participer ;) 

 

Chers supporters,

 

En raison des conditions sanitaires exceptionnelles, la préfecture des Pyrénées Atlantiques a délivré un arrêté, bouleversant l’organisation de la rencontre face à Béziers.

 

Ainsi, merci de prendre en compte les mesures suivantes :

  • Les supporters situés en TRIBUNE BLANCO A devront arriver à 20h, par l’allée du tennis.
  • Les supporters situés en TRIBUNE BLANCO B devront arriver à 20h30, par l’entrée rue Cino Del Duca.
  • Les supporters situés en TRIBUNE BLANCO C devront arriver à 20h, par l’entrée rue Cino Del Duca.
  • Les supporters situés en GRADINS devront arriver à 20h30, par l’allée du tennis.
  • Les supporters situés en KAMPF OUEST devront arriver à 20h par le portail OUEST.
  • Les supporters situés en KAMPF EST devront arriver à 20h par le portail EST (Musée du BO).
  • Les supporters situés en KAMPF CENTRALE devront arriver à 20h30 par le portail OUEST ou le portail EST (Musée du BO).

 

Aussi, notez que :

  • Les buvettes et services de restauration (foodtrucks) feront exclusivement du service dans le stade. Des vendeurs ambulants vous porteront de quoi vous désaltérer et vous restaurer directement à votre place.
  • Bien évidemment, les KOXKs rouge 2019/2020 sont encore valables, et les nouveaux seront en circulation.
  • Billetterie aux guichets du stade fermée le jour du match à partir de 18h. Privilégiez la billetterie en ligne : www.billetterie-bopb.fr

 

Nous vous remercions de continuer vos efforts pour le port du masque, les distances de sécurité dans les files d’attentes et de limiter vos déplacements.

 

La période est délicate pour tout le monde et nous vous remercions sincèrement de votre compréhension.

 

À très vite !

Biarritz n’a pas su s’imposer ce dimanche à Sapiac.

 

Pourtant, cette rencontre avait si bien commencé : le jeune Kerman Aurrekoetxea aplatissait un essai, Gilles Bosch marquait à trois reprises et Johnny Dyer clôturait le tout par un second essai. Menant de 12 points à la mi-temps, nos Boys n’ont pas vu venir les Montalbanais et ont encaissé une pénalité et un essai consécutifs durant les premières minutes du second temps de jeu. Ce à quoi Steeve Barry répondait en suivant en passant la ligne d’en-but adverse. Les Boys, pensant que le plus dur était derrière eux, se sont sans doute un peu relâchés. Après avoir essuyé quatre pénalités de l’équipe adverse, les rouges et blancs n’ont pu que s’incliner face à Montauban, qui remporte ce second match de championnat à seulement trois petits points.

 

Mais, comme l’a dit un de nos chers supporters : « on apprend autant des victoires que des défaites. »

S'inscrire à la Newsletter

Formulaire

Partenaires

<p>Fournisseurs officiels</p>

partner.namepartner.name

<p>Partenaires officiels</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name

<p data-pm-slice="1 1 []">Partenaire</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name