Biarritz logo
Les résultats du week-end

Retrouvez les résultats d'un week-end 100% BO :

 

Équipe professionnelle : défaite à Brive 36-26

 

Le XV Biarrot : Johann LOURDELET, Clément MARTINEZ Guy MILLAR, Lucas DE CONINCK, Edwin HEWITT, Sven GIRLANDO Adam KNIGHT, Bertrand GUIRY, Maxime LUCU (Cap), Tyrone ELKINGTON, Yohann ARTRU, Jarrod Poï, Charles GIMENEZ, Uwa TAWALO, Ximun LUCU

 

En renfort : Sione ANGA’AELANGI, Nephi LEATIGAGA (56’), Sikeli NABOU (50’), Asier USARRAGA (16’), Gauthier DOUBRERE (48’), Leone Ravuetaki (48’), François VERGNAUD (60’), Vakhtangi AKHOBADZE (50’)

 

  • Essais : Poï (30’ 69’) Artru (50’ 60’)
  • Transformations : M.Lucu (31’ 52’ 62’)
  • Cartons jaune : Poï (23’) , Martinez (63’)

 

Prochain match : vendredi 18 janvier à Aguiléra face à Massy

 

 

Espoirs : victoire 43 - 27 face à Narbonne 

 

Pour son premier match de l’année 2019, l’équipe Espoirs du Biarritz Olympique recevait ce samedi 12 janvier Narbonne. Le BO avait à coeur de commencer l’année par une performance à domicile et d’ainsi renouer avec la victoire.

 

Dès la première touche et après un bon travail de fixation des avants, le jeu rebondissait sur l’extérieur et Théo DACHARY trouvait l’intérieur avec Antoine VIUDES qui perçait et offrait à Iban TSOULADZE le premier essai de la rencontre.

 

L’indiscipline Biarrote permettait à Narbonne de marquer ses premiers points (une pénalité et un essai).

 

Menés 5 à 10, le Biarritz Olympique monopolisait le ballon et après une bonne mêlée, Lucas PEYRESBLANQUES allait aplatir le 2ème essai des basques. 12 à 10 après une transformation de Kyran BUNGAROO.

 

Le score allait s’enfler grâce à deux essais de Xan ETCHEVERRY et de Théo DACHARY pour porter le score à 29 à 13 à la mi temps.

 

En début de seconde mi temps et après un bon lancement de jeu, Yann CHIBALIE alla inscrire un essai entre les poteaux, transformé par Kyran BUNGAROO. 36 à 13.

 

Une baisse de régime permettait à Narbonne de revenir au score par 2 essais transformés et ainsi priver le BO du bonus offensif. 36 à 27.

 

Les garçons n’allaient rien lâcher et sur une interception Kyran BUNGAROO marquait l’essai libérateur synonyme de victoire et de bonus offensif.

 

Les Espoirs lancent de la meilleure des manières l’année 2019, à confirmer la semaine prochaine avec un déplacement à Aurillac.

 

Le XV de départ :  Giorgi NUTSUBIDZE, Lucas PEYRESBLANQUES, Javier PRIETO, Geronimo SMIDT, Johan ALIOUAT,  Heath BACKHOUSE, Mathieu HIRIGOYEN (CAP), Tornike JALAGONIA, Xan ETCHEVERRY, Yann CHIBALIE, Iban TSOULADZE, Théo DACHARY, Tom REDON, Antoine VIUDES, Kyran BUNGAROO

 

En renfort : Damien MENA, Hendre ELOFF, Josh CAMA, Paul BOMARD, Théo DASSANCE, Gonzalo LOPEZ,  Thomas CARASSUS, Baptiste ERDOCIO  

  • Essais (6) : Tsouladze, Peyresblanques, Etcheverry, Dachary, Chibalie, Bungaroo
  • Transformations (5) : Bungaroo
  • Pénalité (1) : Bungaroo

 

Prochain match : samedi 19 janvier à 15H00 à Aurillac.

 

 

Crabos : défaite 19 à 14 face à la Section Paloise

 

Pour ce premier match de l’année civile, les Crabos du Biarritz Olympique recevait la Section Paloise, équipe du haut de classement. 

 

Les basques vont dans un premier temps subir les assauts des adversaires, mais n’encaissent aucun essai grâce à une grosse solidarité défensive. Les biarrots parviennent même à mettre la main sur le ballon pour imposer des séquences de jeu positives.  Le score sera de 3 à 6 à la mi-temps.

 

Malheureusement, les Rouge et Blanc passent à côté de l’entame de la seconde période, où ils encaissent un essai très rapidement, en raison de nombreuses fautes de défense. Néanmoins les biarrots ne se découragent pas et ont une magnifique réaction : ils inscrivent dans un premier temps un essai sur un ballon porté, puis un second sur un beau mouvement collectif pour mener 15 à 13 à un quart d’heure de la fin du match.

 

Hélas, la réaction paloise et l’indiscipline biarrote vont voir nos joueurs encaisser deux pénalités pour finalement s’incliner 15 à 19.

 

Une nouvelle défaite frustrante pour nos jeunes joueurs, tant ils ont pu rivaliser face à une équipe de Pau extrêmement bien organisée.

 

Essais (2) : Etcheveste, Fariscot

Transformation (1) : Figeac

Pénalité (1) : Figeac

 

Prochain match : samedi 19 janvier à 17h00 à l’Hippodrome des Fleurs face à Dax

 

 

Cadets A (Gaudermen) : pas de match

 

Cadets B (Alamercery): pas de match

 

 

Féminines : repos

 

Gros tournoi pour l’équipe féminine du BO avec 3 victoires en 3 matchs !

 

Biarritz 17 - 0 Libourne

Biarritz 14 - 7 Mimizan

Biarritz 28 - 10 Montflanquin

 

Composition d’équipe : Noémie, Tania, Marie, Elise, Lisa, Héloïse, Fanny, Wendy, Laura, Marion, Caroline, Lilas, Amaia, Élodie et Emmanuelle (Cap.)

 

Prochain match : dimanche 27 janvier 

 

 

Aupa BO ! 🔴⚪

 

 

 

Autres nouvelles

La compo ! 

Les Espoirs - La Trattoria Pizzeria des Arceaux - rencontrent la Section Paloise pour leur première journée de championnat. 

À gagner : un maillot de l'an dernier ! Ne manquez pas le jeu des Espoirs : La pesée du 8.

N'oubliez pas vos pièces de monnaie pour participer ;) 

 

Chers supporters,

 

En raison des conditions sanitaires exceptionnelles, la préfecture des Pyrénées Atlantiques a délivré un arrêté, bouleversant l’organisation de la rencontre face à Béziers.

 

Ainsi, merci de prendre en compte les mesures suivantes :

  • Les supporters situés en TRIBUNE BLANCO A devront arriver à 20h, par l’allée du tennis.
  • Les supporters situés en TRIBUNE BLANCO B devront arriver à 20h30, par l’entrée rue Cino Del Duca.
  • Les supporters situés en TRIBUNE BLANCO C devront arriver à 20h, par l’entrée rue Cino Del Duca.
  • Les supporters situés en GRADINS devront arriver à 20h30, par l’allée du tennis.
  • Les supporters situés en KAMPF OUEST devront arriver à 20h par le portail OUEST.
  • Les supporters situés en KAMPF EST devront arriver à 20h par le portail EST (Musée du BO).
  • Les supporters situés en KAMPF CENTRALE devront arriver à 20h30 par le portail OUEST ou le portail EST (Musée du BO).

 

Aussi, notez que :

  • Les buvettes et services de restauration (foodtrucks) feront exclusivement du service dans le stade. Des vendeurs ambulants vous porteront de quoi vous désaltérer et vous restaurer directement à votre place.
  • Bien évidemment, les KOXKs rouge 2019/2020 sont encore valables, et les nouveaux seront en circulation.
  • Billetterie aux guichets du stade fermée le jour du match à partir de 18h. Privilégiez la billetterie en ligne : www.billetterie-bopb.fr

 

Nous vous remercions de continuer vos efforts pour le port du masque, les distances de sécurité dans les files d’attentes et de limiter vos déplacements.

 

La période est délicate pour tout le monde et nous vous remercions sincèrement de votre compréhension.

 

À très vite !

Biarritz n’a pas su s’imposer ce dimanche à Sapiac.

 

Pourtant, cette rencontre avait si bien commencé : le jeune Kerman Aurrekoetxea aplatissait un essai, Gilles Bosch marquait à trois reprises et Johnny Dyer clôturait le tout par un second essai. Menant de 12 points à la mi-temps, nos Boys n’ont pas vu venir les Montalbanais et ont encaissé une pénalité et un essai consécutifs durant les premières minutes du second temps de jeu. Ce à quoi Steeve Barry répondait en suivant en passant la ligne d’en-but adverse. Les Boys, pensant que le plus dur était derrière eux, se sont sans doute un peu relâchés. Après avoir essuyé quatre pénalités de l’équipe adverse, les rouges et blancs n’ont pu que s’incliner face à Montauban, qui remporte ce second match de championnat à seulement trois petits points.

 

Mais, comme l’a dit un de nos chers supporters : « on apprend autant des victoires que des défaites. »

S'inscrire à la Newsletter

Formulaire

Partenaires

<p>Fournisseurs officiels</p>

partner.namepartner.name

<p>Partenaires officiels</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name

<p data-pm-slice="1 1 []">Partenaire</p>

partner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.namepartner.name